Vous trouverez sur cette rubrique un peu de théorie de la musique et notamment l’approche modale de la musique.

Si vous avez des questions ou des remarques vous pouvez utiliser la partie Contact.

 

Nous allons d’abord voir quelques gammes et leurs modes. J’ai préféré me consacrer, pour l’instant, aux gammes heptatoniques (constituées de 7 notes)
J’espère avoir le temps dans l’avenir de remplir cette page avec d’autres gammes (hexatoniques, octotoniques et même pentatoniques).

Dans les cases « Exemples », j’ai essayé de donner des exemples concrets de morceaux (ou de passages de morceaux) où un mode est mis en avant. Je n’ai pas encore fini de compléter ces tableaux, j’espère pouvoir le faire prochainement.

J’ai également mis à disposition des guitaristes, les positions de chaque gamme (à 3 notes par corde) en mettant sur les autres pistes les structures de chaque degré. Ce qui permet de travailler ses positions tout en travaillant la sonorité des modes.
Ces positions sont mis sous fichier Guitar Pro.

 

Explication des structures :

La structure repose sur des tétrades constituées pas des empilements de tierces.
On prend donc la tonique, sa tierce, la quinte (la tierce de la tierce) et la septième (la tierce de la quinte).
Par convention :

– si on ne précise pas la nature de la tierce, elle est majeure, sinon on met un petit « m » soit « dim 3», dans les cas où elle est diminuée (cas très rares), juste après le nom de la tonique.
– si on ne précise pas la nature de la quinte, elle est juste (sauf cas d’accord diminuée) sinon, on met entre parenthèses sa nature à la fin de la dénomination de la structure : (b5) -> quinte diminuée, (#5) -> quinte augmentée

– si on ne précise pas la nature de la septième, elle est mineure sinon, on précise (devant le chiffre 7) sa nature : « M » pour une septième majeure.

La notation « dim 7 » seule, signifie que la septième est  diminuée mais la quinte est diminuée également et la tierce est mineure. Dans ce cas, on ne précise pas la nature de la quinte (diminuée) et de la tierce.

 

Tableau récapitulatif :

Type de structure

Tierce

Quinte

Septième

M7

Majeure

Juste

Majeure

7

Majeure

Juste

Mineure

m7

Mineure

Juste

Mineure

mM7

Mineure

Juste

Majeure

m7 (b5)

Mineure

Diminuée

Mineure

M7 (#5)

Majeure

Augmentée

Majeure

7 (b5)

Majeure

Diminuée

Mineure

dim7

Mineure

Diminuée

Diminuée

mdim7

Mineure

Juste

Diminuée

Dim3dim7 (b5)

Diminuée

Diminuée

Diminuée

 

 

1- Modes de la gamme majeure

La gamme majeure est la gamme la plus utilisée dans la musique occidentale.
Souvent utilisée de façon tonale, elle révèle cependant des modes intéressants.

Elle se construit comme ceci :
  1 Ton   –   1 Ton    –    ½ Ton    –     1 Ton  –   1 Ton   –    1 Ton   –    ½ Ton

I    ─>    II     ─>     III      ─>    IV     ─>     V      ─>     VI      ─>     VII     ─>         I

Voici le tableau récapitulant ses différents modes :

Degré

Modes

Structure

Superstructure

Exemples

I

Ionien

M7

9, 11, 13

Pas réellement d’utilisation modale

II

Dorien

m7

9, 11, 13

So What  “Miles Davis

III

Phrygien

m7

♭9, 11, ♭13

 

IV

Lydien

M7

9, ♯11, 13

For the love of GodSteve Vaï

V

Mixolydien

7

9, 11, 13

HumanismeAerisian

VI

Eolien

m7

9, 11, ♭13

 

VII

Locrien

m7 (b5)

♭9, 11, ♭13

 

 

Positions de la Gamme Majeure :

 

La gamme mineure naturelle étant la gamme majeure démarrant par le sixième degré, il ne me semble pas pertinent de la développer.

 

Explication des modes :

Pour les noms des modes, je me suis appuyé sur ceux de la gamme majeure en essayant de les associer au plus près et en respectant la note caractéristique du mode. Ce cheminement est certes discutable mais me semble plus aisé pour comprendre, intégrer et reconnaître les modes.

Modes

Nature

Note caractéristique

Ionien

Majeur

Mode référence

Dorien

Mineur

Sixte majeure (6)

Phrygien

Mineur

Seconde mineure (b2)

Lydien

Majeur

Quarte augmentée (#4)

Mixolydien

Majeur

Septième mineure (7)

Eolien

Mineur

Sixte mineure (b6)

Locrien

Mineur

Quinte diminuée (b5)

Pour information :
Les notes de la superstructure peuvent être nommées de 2 façons :
6 (sixte)        ≡ 13 (treizième)

4 (quarte)      ≡ 11 (onzième)

2 (seconde)   ≡ 9 (neuvième)

 

 

2- Modes de la gamme mineure harmonique

La gamme mineure harmonique est appelée ainsi à cause de l’augmentation de la septième (mineure normalement) dans la gamme mineure naturelle en une septième majeure. Elle devient donc une sensible et crée cette sonorité harmonique.

Elle se construit comme ceci :
  1 Ton     –   ½ Ton     –     1 Ton      –     1 Ton    –   ½ Ton      –    1,5 Ton     –     ½ Ton

I    ─>    II      ─>      III        ─>    IV      ─>     V      ─>       VI       ─>      VII      ─>         I

Voici le tableau récapitulant ses différents modes :

Degré

Modes

Structure

Superstructure

Exemples

I

Eolien M7

mM7

9, 11, ♭13

 

II

Locrien ♮6

m7 (b5)

♭9, 11, 13

 

III

Ionien Augmenté

M7 (#5)

9, 11, 13

 

IV

Dorien ♯4 (Tzigane)

m7

9, ♯11, 13

 

V

Phrygien Majeur

7

♭9, 11, ♭13

 

VI

Lydien ♯2

M7

♯9, ♯11, 13

 

VII

Ultralocrien

dim7

♭9, ♭11, ♭13

 

 

Positions de la Gamme Mineure Harmonique :

 

 

3- Modes de la gamme mineure mélodique

La gamme mineure mélodique a été créée pour « briser » l’écart d’un ton et demi présent dans la gamme mineure harmonique. On a donc également « augmenté » la sixte pour qu’elle n’ait qu’un ton d’écart avec la septième majeure.

Elle se construit comme ceci :
     1 Ton       –     ½ Ton    –        1 Ton     –      1 Ton    –       1 Ton     –       1 Ton      –       ½ Ton

I     ─>         II      ─>      III        ─>     IV       ─>      V       ─>       VI       ─>     VII      ─>         I

Voici le tableau récapitulant ses différents modes :

Degré

Modes

Structure

Superstructure

Exemples

I

Ionien mineur

mM7

9, 11, 13

 

II

Phrygien ♮6 (Dorien ♭2)

m7

♭9, 11, 13

 

III

Lydien Augmenté

M7 (#5)

9, ♯11, 13

 

IV

Bartok

7

9, ♯11, 13

Etat LimiteAerisian

V

Mixolydien ♭6

7

9, 11, ♭13

Humanisme (l’impro) “Aerisian

VI

Locrien ♮2

m7 (b5)

9, 11, ♭13

 

VII

Superlocrien

m7 (b5)

♭9, ♭11, ♭13

 

 

Positions de la Gamme Mineure Mélodique:

 

 

4- Modes de la gamme mineure hongroise

La gamme mineure hongroise, comme son nom l’indique vient de l’Europe de l’Est. Elle également appelée gamme mineure double harmonique pour sa présence de la sensible (comme dans la mineure harmonique) mais également de sa quarte augmentée qui provoque un nouvel écart d’un ton et demi entre la tierce mineure et cette dernière.

Elle se construit comme ceci :
  1 Ton     –    ½ Ton    –     1,5 Ton   –     ½ Ton   –    ½ Ton     –     1,5  Ton   –     ½ Ton

I    ─>    II      ─>      III        ─>    IV       ─>       V      ─>       VI       ─>     VII      ─>         I

Voici le tableau récapitulant ses différents modes :

Degré

Modes

Structure

Superstructure

Exemples

I

Mineur hongrois (Eolien M7 ♯4)

mM7

9, ♯11, ♭13

 

II

Locrien majeur ♮6

7 (b5)

♭9, 11, 13

 

III

Ionien Augmenté ♯2

M7 (#5)

♯9, 11, 13

 

IV

Ultralocrien dim3 ♮4

Dim3dim7 (b5)

♭9, 11, ♭13

 

V

Algérien            (Ionien ♭2, ♭6)

M7

♭9, 11, ♭13

 

VI

Lydien ♯2, aug6

M7

♯9, ♯11, aug13

 

VII

Phrygien ♭4 dim7

mdim7

♭9, ♭11, ♭13

 

 

Positions de la Gamme Mineure Hongroise:

 

5- Modes de la gamme lydienne mineure

La gamme lydienne mineure est à mon sens le complément de la gamme mineure harmonique, ayant elle aussi l’écart d’un ton et demi entre 2 notes diatoniques et n’ayant pas de chromatismes sur 3 notes (comme la gamme mineure hongroise). On obtient des sonorités proches de celles de la gamme mineure harmonique.

Elle se construit comme ceci :
  1 Ton     –    ½ Ton    –    1,5 Ton    –    ½ Ton    –    1 Ton     –     1  Ton       –      ½ Ton

I    ─>    II      ─>      III        ─>    IV       ─>       V      ─>       VI       ─>    VII      ─>         I

Voici le tableau récapitulant ses différents modes :

Degré

Modes

Structure

Superstructure

Exemples

I

Lydien mineur

mM7

9, ♯11, 13

 

II

Mixolydien ♭2

7

♭9, 11, 13

 

III

Lydien augmenté ♯2

M7 (#5)

♯9, ♯11, 13

 

IV

Locrien dim7

dim7

♭9, 11, ♭13

 

V

Ionien ♭6

M7

9, 11, ♭13

 

VI

Locrien ♮2 ♮6 (Dorien diminué)

m7 (b5)

9, 11, 13

 

VII

Phrygien ♭4

m7

♭9, ♭11, ♭13

 

 

Positions de la Gamme  Lydienne Mineure:

 

 

6- Modes de la gamme majeure hongroise

La gamme majeure hongroise est la version majeure de la gamme mineure hongroise.
Elle n’a cependant plus qu’un seul intervalle harmonique (entre la sixte mineure et la septième majeure). Elle est donc moins « marquée » que son pendant mineur mais elle possède cependant également les chromatismes entre la quarte augmentée et la sixte mineure.
Tout comme pour la mineure hongroise, ces chromatismes vont provoquer une enharmonie selon la tonalité.

Elle se construit comme ceci :

  1 Ton     –    1 Ton     –    1 Ton     –     ½ Ton    –    ½ Ton     –     1,5  Ton       –     ½ Ton

I    ─>    II      ─>      III        ─>    IV       ─>       V      ─>       VI       ─>      VII         ─>         I

Voici le tableau récapitulant ses différents modes 

Degré

Modes

Structure

Superstructure

Exemples

I

Hongrois Majeur      (Lydien ♭6)

M7

9, ♯11, ♭13

 

II

Mixolydien Diminué

7 (b5)

9, 11, 13

 

III

Eolien ♭4

m7

9, ♭11, ♭13

 

IV

Locrien dim3

dim3 7 (b5)

♭9, 11, ♭13

 

V

Ionien ♭2

M7

♭9, 11, 13

 

VI

Lydien Augmenté ♯2 aug6

M7 (#5)

♯9, 11, ♯13

 

VII

Phrygien dim7

mdim7

♭9, 11, ♭13

 

 

Positions de la Gamme Majeure Hongroise:

 

 

7- Modes de la gamme hongroise dominante

La gamme majeure hongroise dominante est la même que la précédente sauf que la 7e est mineure. Du coup elle n’a pas d’intervalle harmonique (1,5 tons). Elle possède néanmoins des chromatismes, les mêmes que ceux de la gamme mineure hongroise.

Tout comme pour la mineure hongroise, ces chromatismes vont provoquer une enharmonie selon la tonalité.

Elle se construit comme ceci :

  1 Ton     –    1 Ton     –    1 Ton     –     ½ Ton    –    ½ Ton     –     1  Ton       –     1  Ton

I    ─>    II      ─>      III        ─>    IV       ─>       V      ─>       VI       ─>    VII      ─>       I

Voici le tableau récapitulant ses différents modes :

Degré

Modes

Structure

Superstructure

Exemples

I

Hongrois Dominant

7

9, ♯11, ♭13

 

II

Mixolydien Diminué ♭6

7 (b5)

9, 11, ♭13

 

III

Superlocrien ♮2

m7 (b5)

9, ♭11, ♭13

 

IV

Locrien dim3 ♭4

dim3 7 (b5)

♭9, ♭11, ♭13

 

V

Dorien M7 ♭2

M7

♭9, 11, 13

 

VI

Lydien Augmenté aug6

M7 (#5)

9, ♯11, ♯13

 

VII

Lydien Dominant Augmenté

7 (#5)

9, ♯11, 13

 

 

 

Positions de la Gamme Hongroise Dominante:

 

 

 

8- Modes de la gamme mineure hongroise b7

La gamme mineure hongroise b7 est une sorte d’adoucissement de la gamme mineure hongroise : elle n’a qu’un seul intervalle harmonique. Elle contient également des chromatismes entre ses IVe, Ve et VIe degrés (comme la gamme mineure hongroise).
Les modes qui en découlent sont assez intéressants : colorés et un peu typés mais moins que ceux de la gamme mineure hongroise.
Il est à noter également que cette gamme ne contient aucun accord 7.

 

Elle se construit comme ceci :
 1 Ton     –   ½ Ton     –   1,5 Ton     –     ½ Ton   –   ½ Ton     –   1  Ton     –   1 Ton

I ─> II ─> III ─> IV ─> V ─> VI ─> VII ─> I

 

Voici le tableau récapitulant ses différents modes :

 

Degré

Modes

Structure

Superstructure

Exemples

I

Eolien ♯4

m7

9, ♯11, ♭13

 

II

Locrien majeur

7 (b5)

♭9, 11, ♭13

 

III

Ionien ♯2

M7

♯9, 11, 13

 

IV

Ultralocrien dim3

dim3 dim7 (b5)

♭9, ♭11, ♭13

 

V

Phrygien M7

mM7

♭9, 11, ♭13

 

VI

Lydien aug6

M7

9, ♯11, ♯13

 

VII

Mixolydien augmenté

7 (#5)

9, 11, 13

 

 

 

Positions de la Gamme Mineure Hongroise b7: